Programme de la 26ème édition

La 26ème édition du festival se déroulera du 9 au 13 novembre 2022 à la salle des fêtes de Mauzé sur le Mignon

découvrez les premières images de ce qui vous attend pour l’édition 2022!

Programme

Vendredi 7 octobre

20h30: Wallmapu

Salle des fêtes Prin Deyrançon

Texte à venir

 

 

Mercredi 9 novembre

Films jeunesse

Cinéma de Saint Hilaire la Palud

10h00: Le Quatuor à cornes, là haut sur la montagne

Film jeune public

(à partir de 3 ans) – 2020

Durée 41 minutes

3 courts métrages d’animation:

Temps de cochon: Charly, un petit cochon plein de folie va apprendre aux quatre vaches comment s’amuser même quand il pleut.

Croc’ Marmottes: quatre marmottes exubérantes à la recherche d’un abri pour l’hibernation rencontrent un bouquetin solitaire.

Là haut sur la montagne: le quatuor à cornes à la découverte des sommets enneigés.

14h30: Tad l’explorateur et la table d’émeraude

Film jeune public

(à partir de 6 ans) – 2022

Durée 1 heure 30 minutes

Tad rêve d’être reconnu comme un grand archéologue.

En ouvrant un sarcophage, il déclenche une malédiction qui va mettre la vie de ses amis en danger.

Un périlleux voyage et des aventures

 

 

 

Jeudi 10 novembre

Soirée d’inauguration

A partir de 18h30

Remise du Prix littéraire Renée Caillié des écrits de voyage de la ville de Mauzé sur le Mignon à Gaspard KOENIG pour son livre Notre vagabonde liberté : à cheval sur les traces de Montaigne

Sur les traces de Montaigne, en suivant le même itinéraire, une chevauchée en Europe de 2500km qui le conduira à Rome.

Une plongée au cœur des territoires, à la rencontre des hommes et de la nature.

Restitution du projet de Léopoldine TETENOIRE, lauréate de la bourse René Caillié de l’aventure 2021 pour son TOUR DE FRANCE A VELO

21h00: Conférence-échanges : A la découverte du peuple SHUAR

Julien Defourny tout juste rentré d’un séjour dans une communauté Shuar en Equateur, partage son expérience et son admiration pour ce peuple qui tente de perpétuer sa culture en parfaite harmonie avec la nature.

« Au sein du peuple shuar Maikiuants, je m’imprègne de la valeur du temps. Vivre au rythme de la Terre, celui de la douce lumière qui illumine la canopée. Mon corps flotte dans la rivière du village. Le froid m’envahit. Je savoure ce moment de silence parfait. La forêt respire… »

https://www.explore-togethearth.com/

Vendredi 11 novembre

14h30: Sur le fil des Balkans

Durée 34 minutes – réalisé par Jérémy BIGE – 2021

Seul sur les chemins de l’ex-Yougoslavie. 1300 km, 39 jours de marche, 60 000m de dénivelé. De la Croatie à l’Albanie, en passant par la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro et le Kosovo, Jérémy Bigé a filmé sa traversée sur la « Transbalkanique » ou la via Dinarica. Ce trek, truffé de surprises, niché au cœur des montagnes de l’ex-Yougoslavie est peu fréquenté. Il faut dire qu’il porte toujours les stigmates des guerres des 30 dernières années. Jérémy a filmé son périple à l’aide d’une simple GoPro. Il a réuni ses images dans un film de 34minutes au ton léger voire humoristique. «Sur le fil des Balkans»,  le témoignage d’un marcheur sans prétention qui dévoile toute la beauté des Balkans.

Teaser du film : https://www.youtube.com/watch?v=WqHCQsTE__w

L’INVITE: Jérémy BIGE

Originaire du Vercors, Jérémy Bigé a grandi sur fond de montagne. Skieur de haut-niveau et moniteur de ski, il a posé ses spatules aux quatre coins des Alpes françaises. En 2018, lors d’une année de césure, il part avec trois amis au Népal pour voir ce qu’il se passe au-dessus de 4000 mètres d’altitude et découvre alors un autre plaisir : marcher. Marcher au rythme de la nature, marcher à la rencontre des paysages, marcher et voir le monde autour de soi. « J’ai découvert un moyen de découvrir un massif. On est en immersion. On est plus respectueux du paysage, on le considère vraiment, on le regarde sous toutes ses coutures. Quand on passe vite, on ne fait qu’effleurer les choses. »

Il découvre aussi ce que l’isolement veut dire. Dans les Alpes françaises, la première ville n’est jamais bien loin, dans l’Himalaya, l’immensité des étendues et reliefs sont parfois des horizons désertiques. L’été 2021, à la recherche de cet état de béatitude et d’émerveillement que peut lui procurer la marche à pied, il se lance dans une nouvelle aventure : une traversée des Balkans en solitaire par la Via Dinarica ; 1300 kilomètres de sentiers à travers les pays de l’ex-Yougoslavie.

Instagram : jerembige

Filmographie : « 400 lieues sur la terre »

https://400lieuessurlaterre.wordpress.com

17h00: Sur les voix des Amériques

Durée 64 minutes – réalisé par Julien Defourny-2021

Passionné de nature et du monde, c’est en 2015 que Julien embarque en direction de l’Amérique du Sud pour une aventure qui allait bouleverser sa vie. Préoccupé par les enjeux environnementaux, il commence par filmer les conséquences du changement climatique à travers son voyage. Au fil des kilomètres, les rencontres remettent en question ses croyances sur le monde. Son aventure prend alors un nouveau souffle : il se laisse guider par les voix des Amériques. 4 années plus tard, après avoir effectué 46 500 kilomètres sur l’ensemble du continent américain, il désire retransmettre ces voix, celles de la terre et de ses êtres vivants. Des voix qui lui ont ouvert l’esprit sur le sens de la vie et sur les solutions pour notre avenir en tant qu’humanité. À travers ce film et ses photographies, Julien nous emmène au cœur de cet équilibre porteur d’un message « Il n’est jamais trop tard pour faire partie de cette union et d’être à nouveau les artistes de ce monde ».

Teaser du film : https://www.youtube.com/watch?v=Rn6DDQ77wW8

L’INVITE: Julien Defourny

Originaire de Jalhay, en Belgique, Julien Defourny dédie sa jeunesse à l’observation des animaux, de la nature et de l’environnement. À 22 ans, diplômé en commerce extérieur, il fait un premier voyage en Bolivie pour l’ONG « Miel Maya » où il passe la plupart de son temps sur le terrain, partageant la vie de ces hommes, apiculteurs par passion et volonté. Cette conviction de vivre pleinement leur passion dans la plus grande sobriété fut l’élément déclencheur : il décide alors d’échanger le filet à papillon contre une caméra. Il prend des cours de photo et de cinéma, fonde l’ASBL « Explore-Togeth’Earth » et repart pour l’Amérique du Sud en 2015.

Explore Togeth’Earth : https://www.explore-togethearth.com

Livre : Sur les Voix des Amériques

20h30: Mada Trek, la grande aventure:

Durée 90 minutes – réalisé par Sonia et Alexandre Poussin 2019

Après leur longue marche en Afrique, Sonia et Alexandre Poussin récidivent à Madagascar. Cette fois, ils sont accompagnés de leurs deux enfants, Philaé et Ulysse, âgés de 9 et 6 ans, toujours à pied, mais avec une charrette tirée par deux zébus. En quatre ans, ils parcourent près de 5 000 km, empruntant d’improbables pistes, surmontant les obstacles, partageant la vie quotidienne des paysans malgaches, aidant au financement de projets humanitaires.

Teaser du film : https://www.youtube.com/watch?v=jDaoxGECJF8

LES INVITES: Alexandre et Sonia Poussin

Alexandre Poussin réalise en 1994 un tour du monde à bicyclette avec Sylvain Tesson. En 1997 , toujours avec Sylvain Tesson, il entame la traversée de l’Himalaya (5 000 km) à pied du Bhoutan au Tadjikistan, en traversant neuf pays sans guide et sans porteurs. De retour en France, il prépare avec Sonia, sa femme, l’expédition Africa Trek. Le voyage consiste à traverser l’Afrique du Sud au Nord (jusqu’au lac de Tibériade), le long de la vallée du rift ; pour refaire symboliquement le voyage des premiers hommes. Au total, 14 000 kilomètres, soit trois ans et trois mois de marche à pied en Afrique de l’Est

Avec ce nouveau projet intitulé « Madatrek », Alexandre et Sonia sont à Madagascar, mais en famille cette fois avec leurs deux enfants, Philaé et Ulysse. Partis le 16 mai 2014, ils font le tour de l’île en charrette à zébus, mode de transport usité dans les campagnes, afin de mettre en lumière des associations humanitaires qui œuvrent pour apporter des solutions aux problèmes qui affectent ce pays.

https://madatrek.com/

Bibliographie :

On a roulé sur la Terre – Alexandre Poussin et Sylvain Tesson 1996

La marche dans le ciel – Alexandre Poussin et Sylvain Tesson 1998

Africa trek– Alexandre et Sonia Poussin 2005

Mada trek – Alexandre et Sonia Poussin 2021

Films :

Ils ont marché dans le ciel – A Poussin et S Tesson

Africa trek – Alexandre et Sonia Poussin

Mada trek – Alexandre et Sonia Poussin

 

Samedi 12 novembre

10h30: Les tutos de Léopoldine TETENOIRE, lauréate de la Bourse de l’Aventure 2021 :

Rando vélo itinérante (plusieurs type de vélos)

– Atelier « bonnes pratiques » : entretien, chargement…

– Atelier « réparations » : freins, dérailleur…

 

– Ressources spécialisées : voies cyclables, hébergement…

 

14h30: BBT, Bishkek Baïkal Treck

Durée 54 minutes – réalisé par Hugo SUBTIL

« 3700 km, trois paires de pieds, quatre mois, de Bichkek la capitale du Kirghizistan au lac Baïkal, en Sibérie. L’Itinéraire ? À définir. Au départ nous n’en savions pas plus. Nous serions trois. Deux frères, Tom et Jimmy, et moi leur pote, Hugo. Nous avions 23 et 24 ans, tous en «année de césure», nous voulions conclure celle-ci par un projet commun. Quoi de mieux qu’une petite balade à pied ? L’idée était de marcher ─ mais vraiment marcher : pas d’auto-stop, pas de bus, pas de train ni de vélo. Une paire de bottes, une paire de potes. Dans le dos, un sac de 6 kg ─ autant dire le strict nécessaire pour bivouaquer. Forts de quelques belles randonnées sur le GR 20 en Corse, la Haute Route des Pyrénées ou quelques sommets dans nos Alpes, nous avions tout des parfaits marcheurs. Et nous étions prêts à suivre tous les chemins qui nous mèneraient jusqu’au Baïkal. Nous partirions de Bichkek le 11 avril 2019, à la rencontre de l’Asie centrale, de ses peuples et de ses montagnes. Pourtant nous étions loin d’imaginer les conséquences de la seule promesse que nous nous étions faits : il faudrait uniquement marcher. C’était la seule règle. 104 jours plus tard, j’arrivai seul au Lac Baïkal. ».

Film sélectionné

– Festival International du Film Alpin des Diablerets (du 13 au 20 août 2022)

– Festival des Globe-Trotters

– Explorimage 2023

Teaser du film : https://vimeo.com/646455860?signup=true

L’INVITE: Hugo SUBTIL

Doctorant en économie à Paris, originaire des Alpes de Haute Provence. Tombé par hasard à Bishkek en 2019 avec deux amis pour traverser l’Asie centrale à pied, j’ai décidé d’y retourner en 2021 pour m’y attarder davantage et traverser les Monts Célestes. J’ai eu la chance d’être lauréat de l’aventure de la Guilde pour cette expédition.  « Si j’aime marcher, j’apprécie tout autant pédaler, grimper ou glisser, mais encore davantage rencontrer, comprendre et papoter »

 

17h00: Gardiens du Caucase

Durée 52 minutes – réalisé par Sybille d’Orgeval et Grégoire Eloy – 2020

Dans les montagnes reculées de la Géorgie, en Touchétie, vit un peuple de bergers. En hiver, seule une poignée d’entre eux reste dans les hauteurs, coupée du monde jusqu’au printemps. Ces Touches sont les gardiens des lieux, attachés à leur terre et à la nature sauvage qui les entourent. Le photographe Grégoire Eloy part à leur rencontre durant cette saison, afin de capter l’atmosphère de cette région si particulière et de comprendre son histoire. Grâce à différentes techniques photographiques (photogrammes, portraits argentiques, photos sur le vif), il dresse un portrait onirique et sensible de la Touchétie et de ses gardiens.

Teaser du film : https://www.youtube.com/watch?v=YsFrwQaL5rs

L’INVITE: Grégoire Eloy

Né en 1971, Grégoire Eloy est photographe documentaire. Pendant 10 ans, il a voyagé dans les pays d’Europe de l’Est et d’Asie centrale pour des projets au long cours sur l’héritage soviétique et les guerres du Sud Caucase, notamment ses séries Les Oubliés du Pipeline (2006) et Ressac (2008-2013). En 2010, il collabore avec la communauté scientifique pour une trilogie sur la science de la matière qui a fait l’objet d’une série de livres monographiques dont A Black Matter (2012) et The Fault (2017). Le dernier volet, sur la glaciologie, est en cours. Depuis 2015, il s’intéresse à notre rapport à l’environnement et au sauvage lors de résidences immersives en milieu naturel (résidence du Guernsey Photography Festival 2018 et du Tbilisi Photo Festival 2020). Grégoire Eloy est lauréat de la Bourse du Talent Reportage en 2004. En juin 2021, il obtient le prestigieux Prix Nièpce Gens d’images. Il est membre du collectif Tendance Floue depuis 2016.

http://tendancefloue.net/gregoireeloy/

Bibliographie :

Les oubliés du pipeline, Images Plurielles, coll. « Mémoire des Hommes », 2008

The Fault, RVB Books, 2017

 

Une marche photographique en France, 2020

20h30: Dans la roue du petit prince:

Durée 42 minutes – réalisé par Yannick BILLARD – 2020

Et si le Petit Prince était revenu sur terre comme l’espérait tant Antoine Saint-Exupéry ? Pour en avoir le cœur net, Amandine (7 ans), Coline (10 ans) et Simon (12 ans) partent en vélo avec leurs parents le long de la fameuse ligne aéropostale. À l’été 2019, toute la famille quitte Chambéry pour se rendre au Sénégal, par les cols pyrénéens, les montagnes de l’Atlas et le désert de Mauritanie, jusqu’à Bignona, en Casamance. Une improbable quête qui les mènera d’un aviateur vers un astronome, de reines à un social businessman, des migrants jusqu’aux renards. Plus de 7000 kilomètres séparent la famille de son objectif ; six mois de pédalage intense, de rencontres et d’émerveillement. Sur la trace des pionniers de l’Aéropostale, avec Le Petit Prince comme fil conducteur, l’aventure familiale prend un sens qui dépasse la simple prouesse physique : partir à la rencontre d’hommes et de femmes qui s’efforcent de rendre l’humanité plus solidaire.

Teaser du film: https://www.youtube.com/watch?v=BTO4IroTexY

L’INVITE: Yannick BILLARD

Né à Angers en 1979, Yannick Billard passe son enfance à explorer la campagne angevine, à pied, à vélo, en canoë ou au bout d’une corde d’escalade. Après des études d’ingénieur en agriculture, il entreprend avec son épouse Marie-Hélène un premier grand voyage à vélo de Chambéry jusqu’au Cap de Bonne-Espérance (récit publié aux éditions Artisans voyageurs). De retour en Savoie, il se spécialise dans le développement international et consacre sa vie professionnelle à monter des projets de coopération avec le Sénégal et Haïti. En 2019, il emmène toute sa famille dans la roue du Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry pour une aventure à bicyclette de 7000 km à travers l’Espagne, le Portugal, l’Atlas marocain, le désert mauritanien et le Sénégal.

https://petitprinceavelo.net

Bibliographie

Dans la roue du petit prince, Yannick Billard – Editions Transboreal

Dimanche 13 novembre

10h30: Les tutos de Jérémy BIGE :

Rando pédestre itinérante

– Atelier « Navigation » : lecture de cartes, guidage boussole, localisation par triangulation + applis et/ou matériel de géolocalisation

– Préparation itinéraire : en autonomie, agences, forums et sites spécialisés

 

– Sac à dos : les indispensables pour voyager léger, les pièges à éviter

 

15h00: Yallah, plus haut que le mont Blanc:

Durée 52 minutes – réalisé par Margaux MEURISSE et Julien MASSON – 2020

Sami, Sonia, Sofiane, Dren et Momo vivent entourés de montagnes dans la ville olympique d’Albertville. Pourtant ils ne les connaissent pas. Sans savoir ce que cela représente, ces cinq ados se lancent un défi fou : L’ascension du Mont Blanc ! Accompagnés par leurs éducateurs de rue, ils se lancent corps et âmes dans la réalisation de cette aventure. Leurs personnalités singulières et leur motivation ont su convaincre sponsors et soutiens. Le Maire de leur ville a même grimpé avec eux jusqu’au sommet. Enthousiastes à l’idée de vivre une expérience exceptionnelle, d’aller ensemble au bout d’eux-mêmes, et surtout de dépasser les préjugés, les jeunes quittent le quartier et vous embarquent avec eux plus haut que le Mont Blanc !

Film sélectionné dans de nombreux festivals :

Festival du Grand Bivouac, Festival Neige & Glace, Festival de la Gorgonzolette, Festival Sans Frontière, Festival Escales Voyageuses, Festival Les Clefs de ‘Aventure (il remporte 2 prix), Rencontres des films des résistances, Films de Montagne à Cluse, Festival International des Métiers de la Montagne, Festival Curieux Voyageurs, Festival Envie d’ailleurs ….

Teaser du film : https://www.youtube.com/watch?v=7k2rgw2i2io

LES INVITES: Margaux MEURISSE et Julien MASSON

Julien MASSON

Photographe, cinéaste, documentariste, Julien Masson est né en 1986. Basé en Savoie (France) d’où il est originaire, il travaille néanmoins beaucoup à l’étranger, particulièrement en Afrique. Son travail essentiellement orienté sur les liens entre la France et l’Afrique, s’intéresse aussi aux problématiques sociales, politiques et environnementales. Une partie de son travail est distribué par le studio Hans Lucas. En 2015, il diffuse son premier documentaire, Voix d’Afrique, qui laisse la parole à des artistes engagés et met la lumière sur les dictatures, les problèmes géopolitiques et économiques de l’Afrique francophone. En 2016, il diffuse Mémoire en Marche, sur les traces des tirailleurs sénégalais de 1939-1945, diffusé notamment sur TV5. Aujourd’hui, il collabore avec plusieurs médias (RFI, Courrier d’Atlas, Le Monde, Paris Match, etc.) co-dirige depuis 2016, la structure les ouvriers de l’image, qui mène des projets pédagogiques, artistiques et socioculturels autour des différentes formes documentaires.

Margaux MEURISSE

Margaux Meurisse, née en 1990, est photographe et vidéaste. Elle est diplômée en langue et littérature françaises de l’université McGill à Montréal et en photographie de l’École Nationale Supérieure de Photographie d’Arles. Elle a tenu des chroniques photographiques, publié des poèmes ou encore exposé dans diverses galeries. Aussi médiatrice culturelle, elle participe depuis plusieurs années à la conception d’ateliers d’initiation à l’image fixe et animée ainsi qu’à l’organisation de festivals. Co-directrice de la structure Les ouvriers de l’image, elle se consacre désormais – en parallèle de ses travaux personnels – à faire vivre les projets pédagogiques, socioculturels et artistiques menés par l’association auprès de divers publics en Savoie.

https://www.lesouvriersdelimage.com/

17h30: Ailleurs, seul en Afrique:

Durée 90 minutes – Avalia Studios, Allemagne, 2019

395 jours, 15.000 km, 15 pays.

Le Cap, Afrique du Sud. Anselm débute un voyage -à vélo- à travers l’Afrique avec deux amis. Soudainement séparé de ses deux compagnons, Anselm Pahnke s’aventure seul dans le désert sud-africain du Kalahari. Pas à pas, son parcours époustouflant se développe et le conduit à travers 15 pays du continent africain au sein desquels il découvre les cultures et les modes de vie simples des populations qu’il rencontre, toujours proche des hommes et de la nature. Ne pas acheter d’eau, voyagez seul, et par sa propre force, campez dans la nature – dans des endroits inimaginables – malgré les animaux sauvages, l’Afrique est imprévisible et difficile. Mais même après une maladie grave et 3000 kilomètres contre le vent à travers le Sahara, une chose est claire: l’Afrique est aussi puissante, colorée et pleine de vie. Un amour profond pour cet immense continent grandit en Anselm, une profonde confiance en ses semblables et en lui-même, et le désir de ne plus d’arrêter. Le film a été projeté dans plus de 300 salles depuis 2018.

Prix du film Guilde dans la catégorie Meilleur documentaire 2019 au Filmkunstmesse de Leipzig .

Teaser du film : https://www.youtube.com/watch?v=SfqN2UUKa6E

L’INVITE: Anselm Nathanaël PAHNKE

Anselm Nathanael Pahnke, âgé de 33 ans, a grandi dans une banlieue de Hambourg, deuxième d’une famille de cinq enfants, dans une maison en bois construite par ses parents. Dans le vaste jardin et les forêts alentours, il peut développer très tôt son envie de découvrir et relever des défis toujours plus nombreux. À l’âge de 15 ans, il fait son premier voyage à vélo avec un ami d’école.

Après une année de volontariat social au Canada, Anselm étudie l’océanographie et la géophysique à l’Université de Hambourg. Dès le lendemain de son diplôme, il entame un périple à vélo de quelques semaines qu’il n’avait pas planifié et qui lui fera finalement parcourir 40 000 km à travers 40 pays en trois ans. Aujourd’hui, le monde est devenu sa maison. Il sait qu’il peut se faire confiance. Et que revenir est beaucoup plus difficile que de partir.

www.anselmpahnke.de

Bibliographie

VON ANDERSWO UND ANDEREN ORTEN de Anselm Pahnke et Sönke Schmidt. Auto édition : Avalia Studio – 2020